Le carnet de pèlerin


ou crédenciale

 


Le carnet de pèlerin ou crédenciale

(mot provenant de l'espagnol " cre-dencial ")

est la carte d'identité du pèlerin.

Le carnet de pèlerin indique la date de délivrance, mais aucune date d'expiration, il est donc valable sans limite de temps.

2011
2011
2012
2012
2013
2013
2014
2014

 

 

A quoi sert le carnet de pèlerin ?


Le carnet de pèlerin remplit trois objectifs:


1. Collectionner les tampons (nommés aussi " sceaux " ou " timbres ")
Le carnet de pèlerin est divisé en cases destinées à être tamponnées. Des tampons collectionnés assortis de leurs dates correspondantes, résulte une sorte de " sésame " du pèlerinage. On peut se procurer ces " sceaux " dans un grand nombre d'églises, de paroisses, de gîtes, d'offices du tourisme ou encore d'hôtels. Ils représentent de précieux souvenirs qui documentent le cheminement du pèlerin.


2. L'hébergement dans les gîtes
Le carnet de pèlerin permet d'identifier la personne comme pèlerin, de l'accréditer comme tel. La présentation de la crédenciale est obligatoire dans les gîtes et chez les particuliers de " l'Accueil jacquaire " qui reçoivent des pèlerins. La condition est de se déplacer à pied, à bicyclette ou à cheval sur le Chemin. Cependant, le seul fait de posséder un carnet de pèlerin n'entraîne pas automatiquement le droit à la nuitée.


3. Obtenir la " Compostela " à Santiago
Grâce aux sceaux accumulés sur leur carnet de pèlerin ou crédenciale, les pèlerins, hommes et femmes, sont habilités à recevoir la " Compostela ", appelée encore " Compostelana " au bureau d'accueil du chapitre de la cathédrale de Santiago. La " Compostela ", délivrée en latin par le bureau des pèlerins, est un document officiel confirmant que la personne nommée a effectué le pèlerinage dans la tradition (millénaire) religieuse et/ou spirituelle.

La " Compostela " n'est remise qu'aux pèlerins pouvant prouver qu'ils ont marché les 100 derniers kilomètres (à partir de Sarria) ou parcouru les derniers 200 kilomètres à bicyclette ou à cheval (à partir de Molinaseca). Il faut noter que depuis l'automne 2008, le bureau des pèlerins à Santiago exige deux tampons par jour pour les derniers 100 kilomètres à pied, respectivement 200 kilomètres à bicyclette.


Utilisation du carnet de pèlerin

Il est apposé quotidiennement dans le carnet du pèlerin, en général dans le gîte, au moins un sceau (tampon) accompagné de la date du jour.

La compostela


Certificat officiel instauré au XIVe siècle, rédigé en latin et délivré par le bureau des pèlerins à la cathédrale de Compostelle. Il symbolise l’accomplissement du pèlerinage (dans une démarche religieuse ou spirituelle) à condition d’avoir parcouru à pied au moins les cent derniers kilomètres avant Santiago (200 km à cheval ou à vélo). Un document analogue est délivré au même lieu aux marcheurs laïcs.