Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche.

Quand l'un avance, l'autre veut le dépasser.

Et moi, comme un imbécile, je marche !

(Raymond Devos)


Mise en jambes avant une rando

“Walking” ce mot anglais signifie marcher. Compromis entre la ballade tranquille et la course, la marche dite rapide est une activité idéale pour rester en forme sans souffrir. Les articulations sont peu sollicitées et cette pratique douce permet d'améliorer la musculation et le système cardiaque.
Par rapport au jogging, la marche rapide demande moins de flexions du genou et assure un meilleur contrôle des appuis.
Pour pratiquer le « walking », quelques étirements avant de se mettre en route, plusieurs gorgées d'eau avant, pendant et après la marche, et on adopte très rapidement une allure qui ira de 4 km/h au début à 6 voire 8 km/h avec plus d'entrainement.

 
Très important : il faut toucher le sol d'abord avec le talon, éviter de grandes enjambées mais en faire beaucoup. C'est la vitesse de la marche et non la longueur des pas qui permet de modeler les muscles.

Réglage du sac à dos

Pour épargner votre fatigue et respecter votre dos, il faut l'alléger. Le but recherché est de porter environ 80% du poids de votre sac à dos sur votre bassin.

 

Pour bien ajuster son sac, desserrez toutes les sangles et bretelles. Enfilez votre sac et procédez au réglage

  1. Mettre la ceinture "ou la ventrale" sur le haut des hanches.
  2. Tendre les bretelles, sans les serrer à fond.Un serrage trop accentué fait remonter le sac et déleste trop le bas du dos.
  3. Ajuster les rappels de charge pour éviter le ballant. Ces sangles ramènent le sac près du dos pour une meilleure stabilité.
  4. Fermer la sangle pectorale si votre sac en est doté. Elle permet d'éviter que les bretelles chassent vers l'extérieur des épaules, surtout à cause de la fatigue.