Les étapes

Etape 1

Etape 2


Vendredi 8 mai 2015 ¤ Arcy sur Cure - Vezelay

Arcy sur Cure, GR654, Compostelle

 

 

Arcy sur Cure

 

-

 

Vezelay

 

23 km


 

La carte de l'étape est sur


Le trajet

 

Trajet en train

Départ des Aubrais à 05h05

Arrivée à Paris Austelitz à 06h04

Départ de Paris Bercy à 7h38

Arrivée à Arcy sur Cure à 10h01


Départ à 5h00 du matin, c'est un peu tôt la nuit a été courte, on essayera de dormir un peu dans le train.

Arrivés à la gare de Paris Austerlitz nous suivons la seine pour nous rendre à la gare de Paris Bercy. Il s'agit d'une petite gare qui ressemble à une gare de province.

Après un petit café pour accompagner les viennoiseries que nous avons emmenées, nous prenons notre train qui est à l'heure.

Changement à la Roche Migennes où nous prenons un TER

Arrivée à Arcy sur Cure à 10h15, il y a eu un petit retard à cause d'un problème technique pour séparer le TER en 2 à mi parcours. Nous sommes les 2 seuls voyageurs à descendre.



10h15 nous quittons la gare d'Arcy sur Cure et après quelques mètres nous trouvons la marque du GR654 et la Cure que nous longeons pour atteindre le centre ville. Nous traversons un beau pont en pierre où un pêcheur taquine le brochet, le cœur de village est joli et ça commence à monter, j'avais vendu à Thierry un parcours plat cette année, ça commence mal. 

Le chemin suit les méandres de la Cure où se trouvent de nombreuses grottes, nous surplombons la rivière dans un petit chemin en haut de la falaise dans un beau sous bois. 

Nous redescendons au niveau de l'eau juste avant d'arriver à Saint Moré. La rivière à retrouvée son lit il y a peu de temps, les traces montrent que le chemin où nous marchons devait être inondé la semaine dernière. A la sortie du village on arrive au camp de Cora, nous trouvons un banc pour faire notre pause déjeuner.


Le camp de Cora est une forteresse romaine, dont il ne reste pratiquement plus rien, on devine les restes de la muraille de 200 mètres de long enfouie dans la forêt. Des panneaux ont été installés autour du site pour aider le promeneur à s'imaginer à quoi pouvait ressembler le site il y a quelques siècles.. 

Nous rencontrons notre premier pèlerin, un Belge qui comme nous marche pendant une dizaine de jours.

Nous traversons le hameau de "Les hérodats" au km 16, il y a à la sortie un robinet d'eau potable pour les pèlerins...c'est rare.

500 mètres plus loin nous apercevons la basilique de Vezelay perchée sur une colline.

Le résumé de l'étape 

A Asquins nous passons devant un beau lavoir alimentée par une fontaine,  tout au long du chemin nous allons voir des dizaines de lavoirs de ce type.

Nous arrivons enfin au pied de la colline de Vezelay, ça monte assez fort et nous atteignons le sommet ruisselant de sueur, heureusement la terrasse d'un café nous tend les bras. Nous décidons de passer à notre hôtel pour poser nos affaires et prendre une bonne douche.

Il est 17h00 et l'hôtel est fermé, la patronne de l'établissement voisin nous informe qu'il y a une fermeture entre 15h00 et 18h30, devant notre mine dépitée elle contacte l'hôtelier par téléphone, qui nous ouvre la porte.

Après avoir étendu ma lessive, nous partons découvrir la ville, première étape "l'association des amis et pèlerins de Saint Jacques de la voie de Vezelay". Nous sommes accueilli par une charmante dame avec qui nous discutons du chemin et qui nous tamponne notre crédentiale.

A 18h30 nous arrivons à la basilique où se déroulent les vêpres, elle ne nous emballe pas, est ce à cause des travaux en cours ?

Après un tour rapide en ville et un petit jaune en terrasse nous allons dîner au restaurant "la coquille", puis retour à l’hôtel, il est 21h00 au lit, la journée a été longue.



Hébergement


gr654, compostelle, Vezelay

Le cheval blanc

Richard DORNIER et Carole CORSIN

16 Place du Champ de Foire

89450 VÉZELAY 

Tel. 03 86 33 22 12

sarl-cheval-blanc@wanadoo.fr

Chambre : 60 € Petit-déjeuner : 9 €

Etablissement à éviter, les chambres sont vétustes, une salle de bains a été installée tant bien que mal, en fabriquant une cloison en contreplaqué avec une porte que l'on ferme avec un rideau. A l'intérieur un sanibroyeur, un lavabo avec une robinetterie a bout de souffle et cerise sur le gâteau une cabine de douche microscopique pleine de moisissures. Pour entrer dans la douche il faut se mettre de profil et encore ça touche devant et derrière. Le petit déjeuner est bien mais cher.

Notre note 2/10


L'étape en images

Les étapes

Etape 2