Etape 7

Etape 8

18-05-2014

Etape 9



Saint Jean Pied de Port - Roncesvalles


Saint-Jean-Pied-de-port, GR65, Compostelle

 

 

Saint Jean Pied de Port

 

-

 

Roncevaux (Roncesvalles)

 

24 km


IGN, GR65, Camino Frances
(Topo espagne)

La carte de l'étape

est sur


Aujourd'hui grosse journée, seulement 24 km mais 20 km de montée avec près de 1400 mètres de dénivelé positif et près de 600 m de dénivelé négatif sur 3,5 km pour redescendre sur Roncesvalles.

Levé 6h00, à 7h15 nous sommes dans la rue à la recherche d'une sandwich pour midi.

Nous avons le choix entre 2 voies pour rejoindre Roncevaux, une qui suit la route dans la vallée et qui est conseillée par mauvais temps, seulement 1000 mètres de dénivelé et la voie normale qui monte à 1400 mètres pour redescendre à 1000 mètres à Roncesvalles.

Il fait beau ce sera la voie normale, la plus dure par le chemin.

Dès la sortie de Saint Jean Pied de Port ça monte très fort nous prenons 800 mètres de dénivelé en 8 km, je laisse Thierry monter à son rythme et l'attend au refuge d'Orisson où le vent c'est levé, il fait froid et je suis gelé. Thierry me rejoint, nous marchons un peu ensemble et quand la pente devient plus raide chacun reprend son rythme, je l'attendrai plus haut pour déjeuner.

La montagne est belle, c'est du grand spectacle avec le soleil que nous avons, mais à cause du vent nous sommes obligé de nous couvrir chaudement.

Je m'arrête au km 16 au Pic Eguar Athera, je retire mes vêtements mouillés par la sueur car je grelotte en attendant Thierry.

Le résumé de l'étape

 

Thierry arrive, il a été rejoint par le trio Suisso-Auxerrois, qui eux montent aujourd'hui sans sac, ils avaient prévu une journée de repos à St Jean Pied de Port et de monter demain mais du mauvais temps est annoncé. Ils redescendrons en bus ce soir et se reposeront demain.

Au km 17 nous nous entrons dans une forêt de charmes, on est à l'abri du vent et au km 20,5 la montée est terminée. Nous croyons la journée terminée et qu'il nous reste juste à nous laisser descendre sur Roncesvalles. Erreur la descente est très raide, les pierres glissent, il y a des racines, la vigilance est de mise.

Nous faisons une pause avec le trio, Daniel est en grosse difficulté, il a tellement mal aux jambes à cause de sa tendinite qu'il effectue toute la descente en marche arrière.

De toute la descente on ne voit pas le paysage, on est dans la forêt et on découvre Roncesvalles quand on sort du bois. On découvre un notre gîte un bâtiment très massif, style caserne et l'église.



Roncesvalles

Avant d'aller au gîte en espagnol "Alberque de peregrinos" nous allons boire une bonne bière et réserver notre repas pèlerin pour ce soir dans l'un des 2 restaurants du village.

Le gîte est tenu par des hospitaliers, nous sommes dirigés vers un local pour déposer nos chaussures, nous remplissons ensuite un questionnaire, nous payons les 10 € pour la nuit et enfin prenons possession de notre couchette.

Il s'agit de grands dortoirs où les lits sont répartis par box de 4, nous avons les lits du haut et un couple d'Anglais ceux du bas. Après la douche nous nous rendons à la lingerie pour faire notre lessive à la main mais des hospitalières nous propose pour la modique somme de 2,70 € de nous laver notre linge à la machine et de nous le rendre sec et plié, bref le grand luxe.

Nous allons nous promener dans le village, c'est tout petit, 3 restos, le gîte, une église, une chapelle et un musée, le tour est vite fait. Nous passons devant l'église il est 18h l'heure de la messe, nous rentrons ça commence tout juste, au bout d'un quart d'heure nous nous éclipsons...une envie soudaine de sangria.

A 19h00 nous allons diner à "La Posada de Roncesvalles", nous partageons notre table avec 3 espagnoles, une d'entre elles est mariée avec un Français et travaille à Paris à l'office du tourisme Espagnol. Elle trouve que le repas est cher pour l'Espagne, qu'il n'y a pas assez de vin, et s'en prend au pauvre serveur. Thierry et moi trouvons que le repas était très correct, entrée, plat, dessert pour 9€ vin compris. 20h00 retour au gîte pour un repos bien mérité.



Le Camino francés commence juste en amont de Puente la Reina, à la jonction entre le Camino aragonés et le Camino navarro. Par extension il inclut le Camino navarro et commence donc au pied du franchissement des Pyrénées, c'est-à-dire à Saint-Jean-Pied-de-Port. Au sens le plus large comme pour le Camino navarro, il débute encore plus en amont, à Ostabat, au point de jonction des trois itinéraires venant de Tours, Vézelay et Le Puy-en-Velay.


Hébergement - Camino Frances - Roncesvalles


gr65, compostelle, Roncevaux

Albergue de Peregrinos de Roncesvalles

185 places par chambres de 4

200 places dans l'ancien dortoir si plein

10 € par personne

 

Repas 9€ dans un des 2 hôtels

 

 

Le gîte est tout neuf, les lits superposés sont très bien on ne sent pas l'autre bouger, à coté de chaque lit un casier pour ranger son sac, prévoir un jeton ou une pièce de 1€ pour le fermer à clé. A disposition, des distributeurs avec des boissons, des Haribo, des plats préparés, des produits de toilettes etc..., une lingerie pour laver son linge à la main ou le donner à laver aux hospitaliers, une salle avec des PC fonctionnant avec monnayeur pour aller sur internet. Les sanitaires sont correct.

Pour diner 2 hôtels restaurants proposent pour 9€ un repas pèlerin, la réservation est nécessaire, il peut y avoir plusieurs services suivant le nombre de pèlerins.

Notre note 9/10 


L'étape en images

Etape 7

Etape 9