Etape 1

Etape 2

Etape 3


Samedi 9 mai 2015 ¤ Vezelay - Tannay

Tannay, GR654, Compostelle

 

 

Vezelay

 

-

 

Tanay

 

27 km


 

La carte de l'étape est sur


A 9h10 on est prêt, le petit déjeuner était très bien, nous avons acheté notre sandwich pour midi et la marque du GR est juste devant l'hôtel.

Nous voilà parti, le ciel est couvert mais on fait quand même nos dernière photos de Vezelay.

Le chemin ne correspond pas vraiment à ce que j'ai sur ma carte, pire ce qu'indique la boussole à Thierry est l'inverse de la direction que nous devrions prendre, mais les marques du GR sont toujours là et on continue...

Au bout de 3/4 d'heure de marche nous arrivons sur une route qui n'est pas sur ma carte, j'arrête un automobiliste pour faire le point, il me confirme que nous allons dans la direction opposée à celle devant nous mener à St Père.

Nous avons pris la voie de Bourges au lieu de celle de Nevers, demi-tour...

Nous somme revenu au point de départ il est 10h45 et nous avons déjà 6km dans les pattes, nous trouvons enfin le bon chemin et décidons d'éviter Saint Père pour regagner du temps et 2km, il nous reste 27 km et il n'est pas de bonne heure.

Au 4ème kilomètre une belle montée et ensuite les dénivelés sont moins importants, les montées et descentes sont plus longues  mais le pourcentage est plus faible. Nous sommes tout seuls sur le chemin et à deux reprises nous surprenons un chevreuil.

Nous faisons notre pose repas dans la forêt où nous trouvons des souches pour nous asseoir, il y a un peu de réseau, j'en profite pour mettre à jour le blog.

Le résumé de l'étape 

Vers 15h00, le beau temps est installé et la température monte, Thierry n'a plus d'eau et profite du passage à Metz le Comte pour demander à une habitante de lui remplir sa gourde, aucune des fontaines du village ne fonctionne.

Une heure après rebelote Thierry est à nouveau à sec, nous décidons de faire un écart par le village de Asnois en espérant trouver un bar. Nous apercevons alors au bord du canal un attroupement et une buvette...sauvé.

Malheureusement il s'agit d'une fête privée, Thierry peut malgré tout se faire remplir sa gourde et les les fêtards nous disent qu'il y a aucun commerce à Asnois.

Au moment de reprendre le chemin, un joueur de boule torse nu et bedonnant nous dit que c'est aujourd'hui sont anniversaire et qu'il ne nous laissera pas partir sans avoir bu une bière bien fraîche....saint homme nous brûlerons un cierge pour toi dès que l'occasion se présentera.

Maintenant que notre soif est étanchée, nous poursuivons notre chemin en longeant le canal du Nivernais, plus que 4 kilomètres.

L'hôtel de ce soir à une réputation pitoyable sur internet et nous appréhendons l'étape de ce soir.

Extérieurement l’hôtel à l'air correct, il est au bord du canal et le patron à l'air sympa. Il fait des blagues à 2 balles style carambar, est un peu collant mais sert de la bière bien fraîche et un groupe d'Anglais est entrain de vider des pintes en attendant de louer un bateau pour naviguer sur le canal.

Une entrons dans l’hôtel, une odeur de graillon envahit tout l'établissement, même les chambres. Notre chambre est encore pire que celle d'hier, aucune séparation pour les sanitaires, une douche, un lavabo et un wc trônent en plein milieu.Je fais ma lessive et pendant que je prends ma douche, Thierry va installer un fil à linge au bord du canal où se trouve une aire de pique-nique.



Le vin du coin

Coteaux de Tannay (IGP)

Le chardonnay et le melon de Bourgogne rentrent dans la composition du vin blanc, le pinot noir, le gamay, le gamay de Bouze, le gamay de Chaudenay pour les rouges et les rosés. 


Nous avons goutté et apprécié le vin blanc.


Hébergement


gr654, compostelle, Tannay

Hotel du Morvan

Tél : 03.86.29.82.20

 

Tannay port

58190 Tannay

 

Chambre 45€

Petit déjeuner 4,50€

 

L'établissement est à éviter comme le disait les avis sur internet. Les chambres sont vétustes, les sanitaires à bout de souffle et l'odeur insoutenable. La cuisine se trouve au pied de l'escalier qui mène aux chambres situées au 1er étage et toutes les odeurs de cuissons montent. Le restaurant est du même style que l'hôtel, rien de maison, le cuistot doit se contenter d'ouvrir des boîtes et de faire réchauffer des plats industriels au micro ondes. Le patron ne veut pas se lever pour 8h00 pour le petit déjeuner et propose de nous fournir un plateau ce soir avec un thermos de café. Nous déclinons l'offre, on trouvera bien quelques chose dans le bourg de Tannay à 2km.  Bref passez votre chemin.. 

Notre note 0/10


L'étape en images

Etape 1

Etape 3