Etape 9

Etape 10

20-05-2014



Larrasoana - Pamplona


Larrasoana, GR65, Compostelle

 

 

Larrasoana

 

-

 

Pamplona

 

14 km


IGN, GR65, Camino Frances
(Topo espagne)

La carte de l'étape

est sur


Nous quittons l'hôtel à 8h00, seulement 14 km on va avoir du temps pour visiter Pampelune.

Le chemin est agréable, il suit la rivière et les dénivelés sont faibles. Au km 7 nous retrouvons les 3 espagnoles qui ont finalement trouvé à se loger à Larrasoana.

Au 10ème kilomètre nous quittons la campagne pour rentrer dans la banlieue de Pamplona. Le ciel est de plus en plus chargé, la pluie se fait menaçante.

Nous entrons dans Pamplona par la porte de Camillo. Les rues sont pleines à craquer de touristes en troupeaux derrière des guides. Nous nous frayons difficilement un chemin quand 2 américaines nous abordent et nous proposent de nous guider jusqu'au gîte.. nous les suivons.

Nous arrivons au gîte il est 11h15 et il n'ouvre qu'à midi, il y a déjà des pèlerins qui attendent devant la porte, nous nous installons par terre avec les américaines à la fin de la queue.

A 12h00 les portes ouvrent, à peine rentrés, une grosse averse s'abat dans la rue, il était moins une. Il s'agit du même système qu'à Roncevaux, des dortoirs avec des box de 4 lits. Nous n'avons pas précisé que nous étions ensemble et Thierry se retrouve dans un autre box que moi.

Le résumé de l'étape

 

Nous nous installons, prenons notre douche et sortons en ville pour déjeuner il est 13h00. Nous faisons comme les autres pèlerins nous laissons nos affaires en croisant les doigts de rien se faire voler, il n'y a pas de casiers et n'importe qui entre et sort du gîte.

Nous trouvons un bar à tapas pour déjeuner, tout est appétissant. Les serveuses changent régulièrement les plateaux de place pour que les clients puissent découvrir toutes les sortes de tapas proposés. Le stratagème fonctionne bien, nous nous laissons tentés et mangeons plus que raisonnable.

Un peu lourds nous partons à la recherche de la gare qui se situe à environ 2,5 km de la vieille ville pour acheter nos billets pour demain.



2 touristes à Pamplona

Pamplune en Français, Pamplona en Castillan ou Iruna en Basque est une ville de 200 000 habitants considérée comme la capitale historique du pays Basque.

La citadelle le centre historique de la ville, est entourée par des remparts et par la vuelta del Castillo une ceinture verte composée de parcs et prairies qui forment le poumon végétal de la ville.

Pour rejoindre la gare nous sommes sortis de la citadelle et nous suivons la rivière Arga qui serpente au pied des remparts dans le parc fluvial de Pamplona. Ici c'est le rendez vous des promeneurs, des cyclistes, des joggeurs et des canotiers.

Nous déambulons au milieu des petites rues, les maisons sont très colorées, il y a de nombreux monuments, c'est une belle ville.

Le soir, les rues sont animées, les gens discutent devant les nombreux débits de boissons un verre à la main. Nous trouvons un bar à tapas pour finir agréablement cette journée.



Les meilleures choses ont une fin, il faut rentrer

5h30, ça commence à bouger dans le gîte, nous sommes parmi les derniers pèlerins à partir vers 7h30, il pleut nous allons nous réfugier dans le bar à tapas d'hier midi qui à cette heure là propose des petits déjeuners.

La pluie se calme, nous faisons un dernier tour en ville et allons voir les arènes, il faudra revenir un mois de juillet pour la célèbre féria.

Un orage s'abat sur la ville, nous nous réfugions sous un porche et dès que ça se calme direction la gare.

Départ 11h20 

Pamplona - Irun (Renfe) 2h10

Irun - Hendaye (Euskotren) 10mn

Hendaye - Bordeaux (TGV) 2h30

Bordeaux - Tours (TGV) 2h30

Tours - Orléans (TER) 1h10

Arrivée 22h20



Hébergement


gr65, compostelle, Pamplona

Albergue de peregrinos de Jesus y Maria

Calle compania

Pamplona

 

Tél : 948-222644

948-222274

 

112 places

 

4 € par personne

 

A 2 pas de la cathédrale, le gîte est très bien situé, l'architecture intérieure est très sympa. Les lits disposés en box ne sont pas de la même qualité qu'à Roncesvalles, n'étant pas fixés et ça tangue pas mal à chaque fois que l'autre dormeur bouge. Il n'y a pas de casier à disposition pour enfermer ses affaires quand on sort en ville et n'importe qui entre dans le gîte. Il y a quelques casiers à l'entrée mais payant à chaque fermeture de la porte. Des PC à monnayeur sont à disposition, les sanitaires sont rudimentaires. Malgré cela pour 4€ la nuit cela reste un bon rapport qualité prix.

Notre note 7/10


L'étape en images

Etape 9